CalendrierAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 They've been lying all my life {Irina Collins Asbornsen }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Irina Collins
*Directrice de Serpentard*
*Prof de Potions*

*Directrice de Serpentard**Prof de Potions*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 27
Localisation : Dans les cachots. Mais t'es sûr que tu veux toujours me chercher?
Date d'inscription : 03/02/2008

Chroniques
Amour: Pardon? Oh, bien sûr, vous voulez parler des potions?
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: They've been lying all my life {Irina Collins Asbornsen }   Jeu 17 Juil - 20:24


Découvrez Hélène Ségara!


{IRINA ANJA HALINOR COLLINS-ASBORNSEN}


Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris
J'unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes
Je hais le mouvement qui déplace les lignes
Et jamais je ne pleure, et jamais je ne ris

Charles Baudelaire, La Beauté


I-NO NEED TO DISCUSS. THIS IS WHO I AM. OR WHATEVER THEY SAY.

NOM.Collins- Asbornsen Même si depuis toujours, Irina se traîne avec deux noms de famille, sur son état civil, cependant, il n'y en a qu'un seul.Un nom Anglais, un nom Norvégien. Devinez lequel elle préfère. Asbornsen, vous avez trouvé. Le nom de son père, la seule personne qu'Irina n'ait jamais aimé dans sa vie. Collins? Le nom de sa mère adoptive, qu'elle déteste, mais qu'elle s'est traîné toute sa scolarité. A cause d'une obscure raison, qui remonte à la naissance de la jeune fille, Paula, la mère, a insisté pour qu'elle garde son nom. Pour la petite histoire, Asbornsen devait normalement s'écrire Asbjornsen, mais par erreur orthographique de ma part, Asbornsen est resté.
PRENOMIrina Anja Halinor. Elle affectionne particulièrement le premier, c'est normal après tout, car ça serait quand même gênant. Anja est le nom de sa vraie mère, la première épouse de Ludwig, qui est morte alors qu'elle a accouché de sa petite sorcière. Halinor, c'est le nom de sa grand mère paternelle. Une petite anecdote, Irina signe toujours ses lettres "I.A.H.", et rares sont les personnes qui connaissent la signification de ce sigle.
AGE & DATE DE NAISSANCE.27 ans, 15 Octobre 1980
LIEU DE NAISSANCE. Southampton, sud du Royaume Uni, manoir Asbornsen II
NATIONALITE. Pendant longtemps; Irina a traîné la nationalité Anglaise, étant née au Royaume Uni, mais depuis sa majorité elle s'est faite naturaliser Norvégienne, pays où les trois quarts de sa famille, pour ne pas dire les neuf dixièmes sont nés.
ASCENDANCE. Sang Pur
ANCIENNE MAISON. Serpentard
POSTE SOUHAITE. Prof de potions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Collins
*Directrice de Serpentard*
*Prof de Potions*

*Directrice de Serpentard**Prof de Potions*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 27
Localisation : Dans les cachots. Mais t'es sûr que tu veux toujours me chercher?
Date d'inscription : 03/02/2008

Chroniques
Amour: Pardon? Oh, bien sûr, vous voulez parler des potions?
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: They've been lying all my life {Irina Collins Asbornsen }   Jeu 17 Juil - 20:45

II-EVERY ONE HAS A FAMILY. EVEN IF MINE IS JUST A MEMORY


FAMILLE
MADDISON COLLINS {R.I.P.} PRESUMEE SOEUR JUMELLE
Maddie est on ne peut plus opposée à Irina, autant que par son caractère que par sa manière de voir les choses. Si Maddie est optimiste, Irina avait tout du pessimisme. Elle pensait blanc? Irina pensait noir. Cependant, leur jeu d'opposition n'a pas affecté leur relation outre mesure, jusqu'à ce qu'Irina parte pour Poudlard. Maddie est restée à la maison, car c'était une cracmol. Alors que Maddison collectionnait les petits copains et avait un nombre de connaissances impressionnant, Irina, elle, cultivait sa solitude et son attitude taciturne. A la mort de cette dernière, lors de la quatrième année d'Irina, cette dernière décida de changer de tout au tout, fatiguée de ressembler physiquement à sa soeur. C'est pour cette raison qu'elle décida de se teindre les cheveux en noir, qui font davantage ressortir ses traits fins et anguleux. Aujourd'hui, Ma' laisse toujours un vide dans la vie d'Irina, mais au fond, c'est normal, non? La jeune prof se sent un peu coupable de sa mort, elle est persuadée que si sa soeur est morte, c'est parce qu'elle n'était pas là pour la protéger. En fait, Maddison n'est pas la soeur jumelle d'Irina, même si pendant longtemps on lui a fait croire qu'il en était ainsi. En réalité, Madison a un an de moins qu'Irina, et si Irina est la fille d'Anja, Maddie est la fille de Paula, la maîtresse de Ludwig
LUDWIG ASBORNSEN{R.I.P.}PERE, ANCIEN AUROR
Ludwig aurait eu honte de voir sa fille s'engager sur le sentier du seigneur des Ténèbres. Lui qui a passé toute sa vie à lutter contre ses sbires, et tué par l'un d'eux. Le cliché classique. L'hypothèse déterministe à souhait. Père Auror, fille Auror. Sauf que. Ludwig n'était pas tout à fait clean et exemplaire. C'était même plutôt un Auror véreux, une sorte de Mondigus Fletcher, aussi noir que la suie qui recouvre le fond des chaudrons de sa fille. Il avait de nombreux contacts, qui lui permettaient d'avoir des marchandises provenant du marché noir. au lieu d'avoir des produits qui coutaient les yeux de la tête, il en avait à prix modique. Les activités du père d'Irina n'étaient pas très légales, et il se cachait souvent. C'est lui qui forma sa fille au combat, lui apprenant toutes sortes de sortilèges dès son plus jeune âge, la poussant à repousser ses limites toujours plus. C'est de lui qu'elle tient son talent pour le duel, et son amour pour les potions. C'est grâce à lui aussi qu'elle a acquis son caractère en acier trempé et sa rage de vaincre. Décédé quand Irina avait onze ans, tué par Paula, son ancienne maîtresse, l'absence de l'Auror a détruit sa fille, qui s'est alors jurée de le venger.
PAULA COLLINS{R.I.P.}, MERE ADOPTIVE
Paula, depuis longtemps, traînait un cancer du sang. C'est cette maladie qui finit par l'emporter. Depuis la naissance de Maddison, Paula avait une bien petite santé, elle était faible et fière comme elle était, elle ne supportait pas de se voir dans cet état. Durant des années, elle montra à sa famille que c'était elle le chef, qu'elle allait élever "ses filles" à la dure. Paula était une femme peu aimante et avec un fort potentiel dictatorial. Elle régnait en maître absolu sur sa famille, prenant les décisions pour tout le monde, et c'était la seule personne ayant de l'autorité sur Ludwig, au départ, qui disait Amen à tout ce que sa femme pouvait bien débiter comme bêtises, mais plus tard, sur sa fille, Irina, rebelle et au caractère bien trempé. Irina haïssait sa mère adoptive, et cette dernière le lui rendait bien. Peu après la mort de Maddison, anéantie par la mort d'une des deux demi-soeurs, Paula décéda, décès que tout le monde mit sur le compte de sa leucémie. Alors qu'il s'agissait d'un suicide...déguisé. Durant un temps, elle fut la maîtresse de Ludwig, mais tout cela cessa bien vite, quand il ramena sa fille, issue de son premier mariage.
ANJA ASBORNSEN{R.I.P.}, MERE Anja est la vraie mère d'Irina, et cette dernière ne l'a jamais su. Pour cause, elle n'a aucun souvenir d'elle, puis en plus, elle ne l'a jamais connue, car Anja est morte quand elle a accouché d'elle. Anja avait une santé assez fragile, elle était naïve et docile, et elle ne se rnedait pas compte que son mari la trompait avec la sulfureuse Paula.
MATHIAS ASBORNSEN{R.I.P.}, GRAND PERE
Mathias est une des rares personnes qui comptaient aux yeux d'Irina. La petite sorcière allait souvent chez ses grands parents paternels, en Norvège, durant toute son enfance. Mathias est un ancien alpiniste, qui a tenté de gravir le Mont Everest quand Irina avait encore huit ans. Mathias n'est jamais revenu de son expédition. A partir de ce moment là, la famille autrefois unie qu'était la famille Asbornsen commença à se morceler et l'ambiance autrefois chaleureuse se tempéra un peu trop dramatiquement.
HALINOR ASBORNSEN{R.I.P.}, GRAND PERE
Autre personnage important dans le drame Irinien. Halinor donna non seulement son troisième prénom à l'ex Serpentarde, mais elle fut déterminante dans l'éducation de sa petite fille. C'est de elle que vient son goût démesuré pour les antiquités et le dessin. C'est aussi elle qui permit à Majandra, cousine d'Irina, de les réunir toutes les deux, formant le tandem de choc que nous connaissons alors.
MAJANDRA COLLINS, cOUSINE Durant leur enfance, les deux cousines ont toujours été trés proches, ce qui faisait un peu enrager Maddison, qui avait l'impression de passer au second plan. Irina ne jurait que par sa cousine, de deux ans son aînée, qui était à la fois son modèle et son idole. Trés tôt, Majandra a nourri une passion peu commune pour le glauque et le sombre. Goût qui se retrouva quelques années plus tard chez la jeune cousine. Coïncidence ou volonté d'Irina de ressembler à sa cousine? Irina a toujours été un enjeu important dans sa guéguerre contre Cennyd Mc Ayr. Il fallait dire que de voir sa cousine fricoter avec ce bon a rien avait de quoi lui mettre les nerfs en boule. Tendance qui se retrouve dans celle qu'elle est aujourd'hui, encore plus depuis que Cennyd et Irina se sont retrouvés...en tant que collègues.
NIVEAU DE VIEDisons qu'Irina fait partie d'une de ces rares familles de sang pur trés riches. Les Asbornsen ont toujours pu s'offrir manoirs et autres propriétés trés privés, ils étaient trés influents dans leur milieu et trés respectés. Les parents vivaient dans le luxe et l'opulence, mais les filles n'avaient pas le droit à tout ça. (voir éducation). C'est injuste, mais Irina ne s'est jamais insurgée contre cela. Aujourd'hui, elle vit de manière raisonnable, même si elle n'a pas eu ce qu'elle a eu dans son enfance. Elle vit normalement, ni sur la paille, ni au point de pouvoir nager dans une piscine d'or.
EDUCATIONComme tous les sang-pur qui se respectent, Irina a eu une éducation digne de son rang. Elle a été trés vite formée à l'attitude de la parfaite petite fille sage pour les réunions mondaines qu'organisait souvent sa mère. Elle a été également promise à un sorcier de son rang, mais la jeune demoiselle en a fait qu'à sa tête, et elle n'a jamais voulu épouser le type qu'elle aurait du épouser. Elle a été très tôt formée aux duels, par son père, afin de fôler l'excellence dans son domaine. Elle est sortie de Poudlard avec les honneurs, et d'excellents résultats aux ASPIC, dus à un travail régulier et de longue haleine.
AMIS
PAUL ARTSEN, PROFESSEUR
Son ami, de temps en temps son amant. Paul est une des rares personnes à bénéficier de sa confiance absolue, qu'il, entre parenthèses, n'a jamais trahie. Paul a été toujours là lors des coups durs, il a su se montrer patient afin de défaire la carapace de l'acariâtre prof de potions. C'est entre autres grâce à lui qu'elle a appris à admettre qu'elle n'était pas la meilleure, et ce au terme de nombreuses prises de bec. Irina tient énormément à lui, je n'irais pas à dire qu'elle en est amoureuse, mais presque. Disons que, ce qui les unit, c'est tout simplement une forte amitié.
SITUATION FAMILIALE Peut-on vraiment parler d'ambiance familiale quand on sait que la famille d'Irina a éclaté depuis bien longtemps? car figurez vous que la situation familiale d'Irina est quasiment inexistante depuis perpette, la jeune femme s'est toujours habituée à vivre seule, sans homme de sa vie, sans parents et sans frères et soeurs. Son époque heureuse prit fin avec la mort de son père. Dès lors, plus rien ne fut comme avant. Paula décréta, du jour au lendemain, qu'elle n'avait plus rien à voir avec la Norvège, et laissa tout tomber, préférant couper les ponts avec le restant de la famille. C'est en partie à cause d'elle que la situation familiale d'Irina est si malmenée, pour ne pas dire inexistante. Aujourd'hui, Irina est plus ou moins célibataire, même si elle fut mariée pendant un certain temps à "son promis". D'ailleurs, ce dernier disparut trois ans auparavant, dans des conditions suspectes, sans que cela n'affecte pour le moins du monde Irina. En ce moment, du moins jusqu'à preuve du contraire, Irina vit avec Paul, mais elle refuse de le considérer comme son petit-ami (ou amant) même si elle vit avec, si elle dort avec et couche avec. Ils se fréquentent un peu plus régulièrement depuis deux ans, et ils vivent ensemble depuis un peu plus de six mois. Mais elle préfère dire que c'est son ami, et d'ailleurs, quand ils sont en société, elle n'a aucune marque d'affection pour lui, hormis la relation basique de collègue à collègue, préférant réserver cela pour le privé. Elle ne sait pas si elle l'aime ou pas, mais lui, c'est certain. Il voudrait l'épouser, mais dans l'immédiat, elle préfère qu'ils restent comme ça, bien qu'elle a plus ou moins accepté sa demande à longs termes. Seul truc, c'est qu'elle n'arbore aucune marque signifiant qu'elle est fiancée, même pas une bague, même si elle garde cette dernière sur elle.
MAGIENoire, sans hésiter. Irina, dès l'adolescence, a voué une fascination grandissante pour la magie noire, qu'elle a toujours pratiquée. Aujourd'hui, elle reste au service du seigneur des Ténèbres, et effectue tout ce qu'il lui confie comme mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Collins
*Directrice de Serpentard*
*Prof de Potions*

*Directrice de Serpentard**Prof de Potions*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 27
Localisation : Dans les cachots. Mais t'es sûr que tu veux toujours me chercher?
Date d'inscription : 03/02/2008

Chroniques
Amour: Pardon? Oh, bien sûr, vous voulez parler des potions?
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: They've been lying all my life {Irina Collins Asbornsen }   Sam 19 Juil - 18:01

III-SILENCE IS THE MASTER IN THIS HEART WHERE NOTHING LIVES.


CARACTERE.Quoi de plus complexe que le caractère d'Irina Collins? Pour essayer de la comprendre, un tant soit peu, car je ne dis pas que votre tâche sera aisée, il faudrait comprendre ce qu'elle était quand elle était toute petite, gamine, et adolescente. Comprendre son évolution, en somme.
Qui était Irina gamine? Une petite boule d'énergie, ni plus, ni moins. Une petite qui grimpait partout, qui escaladait les meubles, une graine de battante qui n'a fait que de grandir et grandir. Pas convaincus? Demandez donc à Halinor Asbornsen, elle vous dira quoi. Irina était vive, hyperactive, et surtout, elle apprenait trés vite. Elle a toujours eu un train d'avance sur sa soeur, qui elle était beaucoup plus calme.
Quand arriva la mort de Mathias Asbornsen, quand Irina avait six ans, toute son énergie s'effondra, tout simplement. Irina devint donc une petite fille renfermée sur elle même, peu sociable, préférant se tenir à l'écart de toute personne susceptible de la faire souffrir. Cette position de repli était là surtout pour la protéger, pour se protéger par elle même, n'acceptant pas vraiment l'aide d'autrui. Ce qui faisait qu'Irina était débrouillarde, plus que la moyenne, en effet, trés tôt elle a mis des barrières entre elle et les autres. Ses parents ne pouvaient plus l'approcher comme ils le voulaient, elle tenait fort à son espace vital, et elle ne supportait plus les marques d'affection, comme les câlins par exemple. En fait, à bien y réfléchir, elle n'a jamais été trés câline et trés affectueuse, elle a toujours été froide et distante, même envers sa soeur. Dès l'école primaire, elle a commencé à rejeter les gens, ne pensez donc pas qu'il s'agisse là d'une lubie d'une jeune femme qui se croyait tellement supérieure au genre humain quelqu'il soit. Non, ce malaise est profond, et date de sa plus tendre enfance, là où les autres n'étaient qu'innocence et insouciancce, Irina avait déjà du plomb dans l'aile et s'isolait.
En grandissant, son caractère insatiable et indépendant s'est révélé, voire, s'est exacerbé. Irina n'a pas vraiment la tête à rester bien en place alors que tout bouge autour d'elle, elle a un énorme besoin d'action, de défis et de prendre des risques parfois inconsidérés, pouvant la rendre irresponsable. Ce côté casse-cou de sa personnalité s'est cependant atténué avec le temps et la maturité. Au premiers abords, Irina peut paraître être une femme froide et hautaine, et vous n'avez peut être pas tord. Elle met automatiquement de la distance entre elle et autrui, préférant garder ses relations superficielles, dans le seul souci de se protéger des éventuelles déceptions. Elle ne s'attache pas aux gens, elle vient et elle part sans aucun regret, sans faire preuve de sentimentalité. Les adieux, avec elle, sont sobres et sans fioritures.
Rares sont les personnes qui savent qu'Irina est en réalité une femme douce et subtile, qui cherche le confort. Elle est volontiers piquante, sensuelle, pouvant parfois se faire passer pour une traînée, mais elle est bloquée par la moralité et ses valeurs, auxquelles elle attache beaucoup d'importance. Elle a un certain savoir-vivre, bien que des fois elle paraisse vraiment désagréable, élitiste et égocentrique, n'étant pas disposée à lever le moindre petit doigt pour aider autrui. Elle le fait vraiment avec les gens qui sont méritant à ses yeux, et il n'y en a pas beaucoup. Elle peut paraître vraiment garce avec ses élèves, qu'elle passe le plus clair de son temps à rabaisser joyeusement, prenant un malin plaisir à voir leurs mines déconfites et la terreur dans le regard, ce qui l'encourage à persévérer dans cette direction.
D'un autre côté, Irina est trés attirante, non seulement, il faut dire que la Nature l'a gâtée, mais en plus, elle est mystérieuse et elle dégage un certain charisme. Nul doute qu'elle a de l'autorité, il faut juste voir le comportement de ses élèves pendant ses cours: aucun ne bronche, ils sont soit fascinés, soit effrayés par l'image que la jeune femme dégage, ce qui fait qu'elle a un certain pouvoir sur les autres, elle peut commander et diriger avec aisance, bien qu'elle ne recherche pas spécialement le pouvoir.
Elle a également une personnalité trés liée à l'imaginaire, elle a toujours affectionné l'art, et elle a expérimenté pas mal de choses: la musique, ou encore la peinture. Par contre, pour la danse, n'y pensez même pas, elle déteste et en plus elle ne sait pas danser. Elle ressent le besoin constant de s'exprimer en dessinant ou en écrivant, autrefois, elle faisait de la musique, mais elle a fini par arrêter, car ses intérêts ont tout simplement changé avec le temps. De son adolescence, seule sa passion pour la peinture est restée.
Sa nature même la pousse à se préserver des autres, elle ne se révèle que rarement, peu de personnes savent qui elle est vraiment. Cela peut éventuellement la faire passer pour quelqu'un d'hypocrite, voire austère, et finalement, de peu engageant. Son côté froid et parfois agressif peut aussi être repoussoir. De plus, Irina a vraiment du talent pour la perfidie, l'ironie, et la phrase méchante. Elle a toujours quelque chose à critiquer, à vanner, à descendre par la parole. Elle prend un malin plaisir à rabaisser les gens, elle pratique volontiers le sarcasme, ce qui peut la faire passer pour une véritable peste. Elle sait se montrer impartiale et elle est souvent de bon conseil, mais attention, ne cherchez pas en elle une épaule pour pleurer ou un peu de compassion car elle est dénuée de toute considération pour autrui, préférant se considérer uniquement sur sa petite personne.
Malgré son côté effacé et réservé, préférant se cloîtrer dans sa tour de Babel, Irina n'en reste pas moins quelqu'un d'engagée, prête à tout pour défendre sa liberté, ses opinions et ses proches. Les discussions avec elle peuvent durer trés longtemps, car elle n'est absolument pas disposée à jeter l'éponge, elle est plutôt dans le genre tenace, voire excessivement bornée.
QUALITES.Raffinée, fiable, intelligente, rusée, créative, battante, combattive, volontaire, engagée
DEFAUTS.Egoïste, élitiste, garce, parfois hypocrite, stricte, sévère, froide, bornée, hautaine, sarcastique, cynique, solitaire, orgueilleuse, a la rancune tenace.
PORTRAIT MORAL.Quand on dit qu'Irina n'a aucune moralité, on ne se trompe qu'à moitié. Vous pourriez avoir tort car, comme toute personne, elle a son éducation qui fait ce qu'elle est, et qui l'empêche de faire certaines choses. Vous pourriez avoir raison car elle ne s'en préoccupe pas tant que ça lorsqu'elle a tendance à agir de son propre chef. D'une manière comme une autre, elle préfère rester maîtresse de sa vie, sans avoir personne à qui rendre des comptes ou justifier ses actes. C'est elle qui décide, point barre. Et vous n'avez pas à intéragir là dedans, de quelques manières que ce soit.
Elle est plutôt du genre à profiter des plaisirs de la vie, sans concession, sans préjugés, sans craindre le regard des autres, ce qui peut parfois laisser l'impression qu'elle a des moeurs un peu légères et qu'il serait temps qu'elle revienne les pieds sur Terre.
Enfant, elle a eu le droit à l'éducation religieuse stricte, mais pour elle c'est de la foutaise, purement et simplement. Elle a d'ailleurs cessé de croire en Dieu quand elle avait quinze ans, comme pour se libérer de ses contraintes. D'ailleurs, en parlant de contraintes sociales, elle a toujours préféré s'en libérer, pour vivre par elle même; par souci de réelle autonomie. Elle a également une soif immense de liberté, liberté qui, pour elle, est entravée par tous les codes et les règlements qu'elle n'hésite pas à ignorer, tout simplement.
Elle n'est absolument pas généreuse, je dirais même qu'elle est outrageusement égoïste. Elle ne réserve son savoir et son temps qu'à un nombre limité de personnes, ceux qu'elle juge le mériter. Il n'est pas questions qu'elle gaspille son précieux temps pour des tocards.
Enfin, il faut savoir qu'elle lutte au côté du Seigneur des Ténèbres, elle n'aura aucun scrupule à tuer, torturer, et elle prendra même plaisir à voir souffrir sa victime, par excès de sadisme.
LOVES.Ce qu'elle aime? L'art, les potions et l'enseignement, bien qu'il lui arrive d'être parfois intransigeante. Tout d'abord, considérons l'art. L'art, en particulier la peinture, a toujours été sa grande passion, le grand amour de sa vie. Aussi loin qu'elle s'en rappelle, elle a toujours eu un pinceau dans les mains, et elle a toujours aimé mélanger les couleurs sur sa palette. Elle représente les choses telles qu'elle les voit, non sans y ajouter de la mélancolie. Au fil des années, au fil de ses déboires, ses paysages se sont plus ternis, offrant la vision d'un monde fade et sans saveur, pouvant paraître austère. Elle n'a jamais réussi à remettre de la vie dans ses oeuvres, et elle n'y arrive toujours pas, ayant la forte impression que c'était simplement son syle, sans chercher plus loin. Elle a eu aussi l'occasion d'expérimenter une autre forme d'art, comme la musique. Elle sait jouer de plusieurs instruments, préférant la guitare électrique, mais elle aime également la batterie, instrument qu'elle a joué dans sa cinquième année pour le bal de Noël, avec le groupe de l'école. Ensuite, elle aime les potions, un art qu'elle juge subtil et sacré. Pour elle, rien ne vaut cette matière, qu'elle enseigne depuis plusieurs années maintenant, avec passion, si bien qu'elle en est intransigeante. Elle ne tolère pas qu'on puisse bafouer un tel art en ratant une potion, ou encore en chahutant durant ses cours. Pour elle, ça relève tout simplement du blasphème.
HATES.Irna a beau être égoïste et parfois trop orgueilleuse, elle a vraiment du mal à s'aimer. Elle a toujours eu une profonde aversion pour elle même, et si son épouvantard pouvait prendre une forme quelconque, il prendrait certainement son apparence à elle. Autrement, elle déteste le bazar, sous toutes ses formes, ce qui peut la faire passer pour une personne maniaque, voire dérangée. Elle n'aime pas non plus les règles, les contraintes. Elle préfère vivre de son propre chef, se suffire à elle même, elle s'affranchit de toute contrainte sociale. Elle n'aime pas les grandes étendues d'eau, ni les espaces clos. Elle n'aime pas plus les gens, seule une poignée de personnes mérite son attention, et encore. Elle déteste l'ignorance, les gens irrespectueux de sa personne, les fayots, les dégoulinants de miel et de bonnes intentions, qu'on lui voue une quelconque pitié, les faux semblants, la vie. Elle déteste aussi le temps qui passe, elle a vraiment un problème avec cela, c'est peut être pour ça qu'elle n'a jamais de montre sur elle qui pourrait lui rappeler la fuite du temps
HOBBYS.Mis à part la confection de potions, Irina aime la poésie et la peinture. Ses poètes préférés sont Arthur Rimbaud et Charles Baudelaire. En ce qui concerne la peinture, elle peint depuis qu'elle a treize ou quatorze ans. Elle a une vision des choses différentes, si bien que son art ne ressemble à aucun autre. Ses oeuvres sont souvent glauques et possèdent une part de mélancolie, en plus d'un message bien dissimulé sous des couches de peinture à l'huile ou acryliques. Son médium de prédilection reste la peinture à l'huile, mais elle se plie volontiers à la fluidité hasardeuse de l'aquarelle. Elle représente souvent les paysages, parfois des fleurs -surtout les bleuets, ses préférées- et rarement des personnes. Depuis quelques années elle essaie de s'essayer au nu artistique, et son ami Paul se plie bien volontiers à l'exercice. Chez elle, elle avait son propre atelier, une pièce mansardée et ancienne, qui sentait l'essence de thérébenthine, utile pour diluer la peinture à l'huile. Des toiles étaient appuyées sur les murs, pour la plupart en cours de réalisation. Elle a aussi pas mal de livres d'art et d'histoire de l'art.
FORCES.Irina a une vision du monde différente des autres, ce qui peut l'aider à comprendre les choses un peu plus rapidement. Elle est également dotée d'une réelle force de caractère. Elle fait peu confiance aux gens, ce qui s'avère néanmoins utile si elle souhaite éviter les trahisons. Elle choisit ses fréquentation avec soin, elle est pointilleuse et elle a le goût du travail bien fait. Avec le temps, elle a appris à se prémunir contre l'adversité, ce qui lui évite bien des coups et des tracas. Elle est également fiable, c'est une personne sur qui on peut compter, bien qu'elle accorde rarement un appui solide pour autrui.
FAIBLESSES.Son caractère est peut être un peu trop fort pour être facilement supportable. Bon nombre de ses connaissances ont jeté l'éponge devant son caractère lunatique et changeant. De plus, Irina est un vrai labyrinthe, si il sert de protection, il n'en est pas moins complexe et peut rebuter certains à lier connaissance avec elle. Son aspect froid rebute également. Sa vision des choses, même si elle est, au premier abord intéressante, peut trés vite devenir manichéenne et bornée.
BAGUETTE MAGIQUE.Adolescente, Irina a eu une baguette en bois d'If et en crin de licorne, mesurant 40 centimètres et rigide. Un évènement a fait qu'elle l'a cassée et qu'elle a du la remplacer. A présent, la baguette d'Irina est faite de bois de lierre, symbole du labirynthe, de la recherche de l'individu et de l'errance de l'âme, et d'une plume de phénix, symbole de la renaissance après la mort. Elle mesure trente six centimètres. Le chiffre 36, en astrologie exprime la capacité de quelqu'un à résoudre finement un problème. Enfin, elle est extrêmement rigide, peut être à l'image de la personne qui la possède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: They've been lying all my life {Irina Collins Asbornsen }   

Revenir en haut Aller en bas
 
They've been lying all my life {Irina Collins Asbornsen }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 06. you found me lying on the floor
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Circle: Evil Never Dies :: Accueil du RPG :: News & vie du forum :: Who Are You? :: Autres personnages-
Sauter vers: