CalendrierAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite Pause

Aller en bas 
AuteurMessage
Aby McDurden
Gryffondor - 7eme Année
Gryffondor - 7eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 28
Localisation : GreenWitch
Date d'inscription : 15/05/2008

Chroniques
Amour: celibataire
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Petite Pause   Sam 24 Mai - 2:19

J'entrouvris légèrement la porte pour voir si les toilettes des filles étaient occupées, fort heureusement il n'en était rien. Comme à mon habitude, je me mis à parler toute seule.

_ Pouh, que c'était ennuyant cette cérémonie d'ouverture, puis arf, il y en avait des pas mal minions parmi les nouveaux... Oh mais non Aby voyons, ils sont bien trop jeunes!... Arf c'est pas faux...Pouah, j'ai toujours la même tête, me dis-je en rigolant et en admirant ma trombine dans le miroir légèrement brisé des toilettes.

_Hmm... Friggin' in the riggin'!! Chantonnais-je en me dirigeant en sautillant vers un coin relativement propre et sec pour m'y asseoir paisiblement.

Une fois assise, je m'empressais de sortir un de mes magazines de musique préférée.

_Quoi, ben c'est nouveau ce qu'il raconte cet article, mon groupe prévois une tournée, ben voila comment que je suis au courant, je vais aller leur envoyer une beuglante, non mais, ça va chauffer!!...Hmm...

A ce moment, j'eu un éclair de réaction.

_Oups, en même temps, si j'allais plus souvent voir Edgar mon pigeon unijambiste, j'aurais peut être de temps à autres des nouvelles...Bon aller hop, dis-je en me levant non sans mal. Arf il faut que je me remette à pratiquer un peu le quidditch, ça va pas ça, je suis toute patraque à cause des nombreuses fêtes de cet été. Hop! C'est parti woody!

Je pris soin de refermé la porte derrière moi en sortant, on ne sait jamais, canard wc peut vite s'échapper, j'ai vu sur une chaîne moldus qu'il y avait des canards qui traînaient dans les toilettes, peut être un effet de mode ou un envahissement, enfin peut importe. Soudain j'entendis des bruits venant des recoins du couloir, arg, vite, vite, on file rejoindre Lisbeth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callista Lordryu
Callie
Callie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Localisation : Perchée, dans un arbre, sur un toit, un mur...
Date d'inscription : 06/02/2008

Chroniques
Amour: Moi
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Petite Pause   Ven 13 Juin - 21:36

Callie se balladait dans les couloirs a la recherche d'une âme esseulée a ennuyer. La cérémonie avait été longue, aider les crétins de nouveaux plus long encore et elle ne pensait même pas aux problèmes de dortoir, de "je veux pas être avec elle", de "j'ai oublié mon chapeau vert à la maison" et les "est ce que les professeurs sont gentils". Merlin ce que les gens pouvaient être dépendants et stupides ! Franchement qu'est ce qu'on leur apprenait ?! Le monde était en danger, l'Angleterre était envahie, elle se faisait chier et ils continuaient à ne voir que leur nombril ?! Ah !

Les couloirs étaient curieusement déserts. On pouvait entendre dans le silence l'échos des menaces de Majandra. Ce silence allait durer au moins deux jours avant que l'insouciance des gamins ne prenne le dessus sur la peur. Deux jour où Callie n'aurait personne à coller, a railler, à punir. A moins que...

Une voix bien connue lui fit dresser l'oreille. C'était une voix de femme mais qui ne ressemblait en rien a une voix d'adulte. Quand au vocabulaire utilisé, il correspondait a celu d'une gamine de 5 ans. Et encore, la préfète était gentille. Espérant à moitié rencontrer une certaine blonde qu'elle avait fusillé du regard durant toute la cérémonie de répartition, la gryffondor pressa le pas pour tomber nez à nez avec Aby Durden, une fille de sa maison et de son année.


"Je peux savoir ce que tu fiches ici Durden ?"

Lança-t-elle avec son habituel ton dur et accusateur comme-ci la jeune fille n'avait pas le droit d'aller aux toilettes. Elle la regarda de haut en bas avec mépris et croisa les bras sous sa poitrine. Qu'Aby n'ai absolument rien fait et qu'elle n'ai rien à voir avec la vision qui avait mit Callie de mauvaise humeur ne troublait pas une seconde la gryffondor. Et puis d'ailleurs elle n'était même pas de mauvaise humeur. Comme ci quelque chose pouvait l'agacer elle ! Humpf !

"T'es en manque de corvée ou quoi ? A moins que tu n'espères sécher les cours ? Pourtant vu les chances que tu as de réussir tes Aspics, je te conseillerais d'y aller ne serait-ce que pour limiter les dégats."

Enchaîna-t-elle tout a fait gratuitement avant de terminer sur le coup de grâce.

"Allez tire toi, tu gênes."

Et de la regarder, curieusement souriante, impatiente de voir quelle stratégie son souffre douleur du moment allait mettre en place pour se défendre contre ses attaques totalement injustifiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aby McDurden
Gryffondor - 7eme Année
Gryffondor - 7eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 28
Localisation : GreenWitch
Date d'inscription : 15/05/2008

Chroniques
Amour: celibataire
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: re: petite pause ...   Ven 13 Juin - 22:59

Un grand silence s'installa alors, à vrai dire, elle m'a toujours fait rigoler la prefette, mais bon, je continuais à sourir sachant que cela devait la frustrer. Puis, il faut dire, je n'avais vraiment pas envie de parler avec une personne aussi antipathique, mais bon il fallait malgres tout que je replique par la premiere chose qui me passa par l'esprit:

_ Bonjour! oui je trouve aussi que c'est une agreable journée bien que le temps ne soit pas au beau fixe, mais bon on aime l'Angleterre ainsi... Ah oui, il ne faut pas que j'oublie de vous dire que l'un des eviers fuit dans les toilettes, ceci dit il se fait grand faim, je sais j'ai toujours faim, mais bon je vis avec. Ow vous avez vu, les nouveaux élèves ont l'air prometteurs, un fort potentiel je dirais, hihi, enfin je me comprend. Tiens, j'y pense il faut ke j'aille voir mon pigeon, pauvre petite bete, vous avez vu l'etat du perchoir, la derniere fois que j'y suis montée j'ai glissé sur du guano, depuis quand il y a des mouettes à Poudlard, bientot ce sera envahis de panda albinos oui! Enfin ceci dit ce n'est pas que j'aime pas faire la causette, mais Lisbeth m'attend, bonne journée chere prefette!

Sur ce , je mima une petite reverence, et m'enfuis au detour d'un couloir. Je crois fortement que j'eu bien fait de m'enfuir au plus vite, qui sait de quoi été capable cette prefette atrabilaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Taylor
*Préfète en Chef*

*Préfète en Chef*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 266
Age : 28
Localisation : Dans un pays où la liberté existe encore.
Date d'inscription : 31/12/2007

Chroniques
Amour: Ulrich Von Einhauer
Relations:
Moral:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Petite Pause   Sam 14 Juin - 18:22

[Je m'incruste]

Evangeline par le plus grand des hasards se retrouva dans le couloir qui donnait accès aux toilettes des filles. La préfète en chef gromela quelque chose, puis elle poursuivit son chemin. En deux petites foulées, Evangeline se retrouva dans les toilettes des filles. Il lui avait semblé entendre des voix là bas. Tsss, encore une de ces stupides voix qu'elle entendait parfois sans raison. Evangeline posa son sac en bandouilière sur le bord du lavabo, avant de se recoiffer avec ses mains. Le miroir lui renvoyait l'image d'une jeune femme soucieuse et fatiguée. Soucieuse, on savait pourquoi. La chanson du Choixpeau, plus sinistre que jamais. Fatiguée, on savait aussi. Evangeline, Rebecca et Fanny avaient passé une nuit blanche à chahuter et à manger le restant des sucreries achetées à bord du Poudlard Express. Bref, être ici avait du bon, mais pas quand Sa Majesté Majandra n'était pas dans les parages. Evy tira la langue à son reflet, puis fouilla dans son sac, qui était en équilibre précaire sur le bord du lavabo. Elle trouva enfin ce qu'elle recherchait. Un tube de rouge à lèvres, ainsi qu'un crayon pour les yeux. La jeune Serdaigle entreprit de se remaquiller avec un soin légendaire. Si elle avait l'air fatigué ainsi que des cernes profonds, autant qu'elle les camoufle habilement, non?

Bref. Evangeline entendit de nouveau la voix. Oh. Juste une fille qui chantait. Rien de quoi fouetter un chat. Après tout, on avait encore le droit de chanter dans cette école. Puis, bien vite, une autre voix vint se superposer à la première, plus véhémente, et aussi plus acide. Elle reconnut la voix sans peine. Lyordryu. Préfète des Gryffondor, Miss Je Sais Tout, Miss Pousse Toi T'es Qu'un Crétin. Evy renifla avec mépris, se concentrant à nouveau sur son maquillage. Elle écouta d'une oreille la joute verbale entre Callista et une autre élève, mais bon, elle n'allait pas s'en mêler. Elle donna malencontreusement un coup de coude dans son sac, dont le contenu s'éparpilla au sol, dans une joyeuse pagaille de stylos en tout genre, parchemins, bonbons, maquillage, et d'autres trucs qu'on trouvait souvent dans le sac d'une fille. La préfète en chef posa le tube de rougeà lèvres sur le plateau juste au dessus de l'évier, puis tout en mâchonnant distraitement son chewing-gum, elle ramassa le contenu de son sac.

CALLISTA:"je peux savoir ce que tu fiches ici?"

Evy arqua un sourcil. Elle finit de se maquiller, rapidement, puis elle rangea tout son barda dans son sac, avant de le jeter sur son épaule. Elle parcourut plusieurs mètres, et arriva à une autre rangée de lavabos. C'était là que Callista et l'autre se chicanaient. Résolument, Evangeline se dirigea vers elles. Deux Gryffondor. Maison qu'Evangeline ne fréquentait pas spécialement, elle préférait encore les Poufsouffle. Evangeline entendit Callista dire à l'autre "tire toi". Elle mâchonna une fois de plus son chewing-gum, fit une grosse bulle, en attendant la suite des évènements. Les deux élèves ne semblaient pas l'avoir vue, et tant mieux. Elle pourrait continuer à l'observer. L'autre s'enfuit en courant, Evangeline fit une nouvelle bulle, puis elle ne put s'empêcher de lancer.

Depuis quand c'est interdit d'aller aux toilettes?

Puis, sans attendre de réponse de la part de sa condisciple de Gryffondor, elle lança à nouveau.

Je vois. Tu es encore en train de marquer ton territoire?

Evangeline fit encore un pas vers Callista, puis elle la bouscula délibérément, avant de squatter le miroir du fond, en se recoiffant avec son peigne.

Excuse, là c'est toi qui gênes. [...] Merci bien!

Elle fit une nouvelle grimace à son reflet, puis elle continua de mâcher son chewing-gum, en replaçant avec soin les deux pinces crocodile qu'elle avait mises dans ses cheveux, pour ne pas les avoir dans les yeux. Elle fit une autre bulle, et continua de mâchonner, en se balançant de gauche à droite, avec la régularité d'un métronome, tout en replaçant ses mèches rebelles.

_________________
Why? The eternal question.

R.&E.&F. forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info
Callista Lordryu
Callie
Callie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Localisation : Perchée, dans un arbre, sur un toit, un mur...
Date d'inscription : 06/02/2008

Chroniques
Amour: Moi
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Petite Pause   Lun 16 Juin - 0:13

Callista avait l'habitude de fréquenter les idiots qui peuplaient Poudlard. Elle s'était habitué à leur lenteur de compréhension, leur mémoire défaillante et leur logique brouillée. Mais ce qui sortait de la bouche d'Aby dépassait toute imagination. Pendant quelques secondes, la jeune délinquante en eut le souffle coupé. Puis elle reprit ses esprits. Ce babillage sans queue ni tête était un preuve de plus de sa supériorité sur les gamins de son âge. C'était même a se demander comment Tête de Seprent pouvait penser que les sang mêlés et purs pouvaient être meilleurs que les moldus lorsqu'on entendait des bêtises pareilles. Elle allait revoir son plan. Le monde ne méritait pas d'être sauvé.

Tandis qu'elle suivait la gamine apeurée du regard sans chercher à la retenir, Callie remarqua une ombre à ses côtés. Il s'agissait d'Evangeline. Serdaigle, préfète en chef, toujours en train de roucouler, de papoter, de se recoiffer ou se démaquiller. Il était difficile la encore d'imaginer une réelle personnalité derrière un abord superficiel mais cette fois, la gryffondor ne s'y trompa pas. Evy n'était pas une lumière mais il lui arrivait parfois d'être un peu moins bête que la moyenne. Quoiqu'aujourd'hui elle en tenait une couche. Apostropher vertement Callista sur quelque chose qui ne la regardait pas n'était pas une bonne idée, surtout pas aujourd'hui.


"Je pensais que c'était ton truc a toi de vaporiser tes odeurs dans les salles communes de Poudlard. Par Merlin, cette pièce empeste le parfum bon marché maintenant. Je plains les elfes."

Ce n'était pas parce qu'elle ne l'avait pas vue avant qu'elle ne remarquait pas le chewing gum et le maquillage impeccable. Franchement, elle ne comprendrait jamais ces filles qui ayant de base un joli visage, n'ont de cesse que de s'en dessiner un autre. Le maquillage était une perte de temps et d'argent absolument affolante. Ryuko, amusée, laissa Evy continuer son baratin. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, même elle n'avait pas l'autorité nécessaire pour l'empêcher de rembarrer une élève de sa maison qui ne tenait pas ses engagements. Après tout, le rôle des septièmes années était d'aider les plus jeunes. Ils avaient chacun le leur, sauf Aby qui n'était pas là lors de la distribution.

"Fais attention Evy Jolie, je crois que j'ai vu une ride au coin de ton oeil droit. Von ne va pas apprécier que tu vieillisse avant l'âge."

Là encore, c'était petit, mesquin et pour Callie, trop féminin mais il s'agissait de rester prudente. Elle ne voulait pas se faire coller pour violence tout de suite, si forte soit la tentation de décorer la joue de la jeune fille d'un joli bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Taylor
*Préfète en Chef*

*Préfète en Chef*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 266
Age : 28
Localisation : Dans un pays où la liberté existe encore.
Date d'inscription : 31/12/2007

Chroniques
Amour: Ulrich Von Einhauer
Relations:
Moral:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Petite Pause   Lun 23 Juin - 18:16

Sornettes. Evangeline continuaità s'admirer dans le miroir, mais ses gestes n'étaient plus aussi calmes que toutà l'heure. Elle réajustait sa coiffure avec de grands gestes désordonnés et ses yeux marron habituellement doux et gentils lançaient des éclairs. Elle avait croisé Callista. Callista l'avait énervée. Evangeline continua à faire la sourde oreille aux remarques débiles de sa consoeur de Gryffondor. Qu'elle piaille! Qu'elle critique. Evangeline, cette année, avait décidé de ne plus écouter les critiques. De ne plus écouter les imbéciles prétentieuses imbues d'elles mêmes. Désormais, Evy classait Callista dans le même sac que Scarlett. Même fourberie, même pédanterie. Le genre de personnes dont on se désintéresse bien vite. Après tout, pourquoi parlementer ad vitam eternam avec des individus pareils? Evy soupira longuement, serra les poings brièvement, et prit le crayon pour les yeux dans sa main droite, et entreprit de se redessiner un oeil convenable, ce qui n'était guère facile quand on avait la main qui tremblait affreusement...La faute à la colère. La faute à Callista. Oui, tout était de sa faute. C'était évident. Parce qu'il fallait là un bouc émissaire. Quelqu'un sur qui rejeter la faute. Par pur orgueuil, Evangeline n'aurait jamais avoué que c'était ELLE qui avait provoqué Callista en la bousculant. Bah quoi? C'était pas sa faute si cette irrascible Gryffondor était aussi inflammable? Ben voyons. Evangeline se retourna vivement quand la Gryffondor mentionna le parfum bon marché. Elle fit une nouvelle bulle, puis elle répliqua d'un ton sec.

Pardon? Ooooh, désolée. J'allais oublier. Mâdâme Lordryu est là, attention, il faut se prosterner. Il faut dégager le passage, sinon ça va barder. Il faut que tout aille au trot, sinon on va s'en prendre plein la figure. Ouhlà, j'ai peur...

Après une mimique sarcastique, Evangeline afficha un sourire moqueur, et fit une profonde révérence, avec toute la grâce dont elle disposait.

J'allais oublier. Ai-je été conventionnelle sur ce coup là?

Elle la foudroya du regard -non mais!- avant de s'attaquer au deuxième oeil, en tirant légèrement la langue dans son effort de concentration et de précision. Elle regarda son "oeuvre", presque satisfaite, puis elle jeta un nouveau regard en coin à Callista, avant de reporter son attention sur le miroir. Elle venait de décider d'un truc. Elle n'aimait pas Callista. Elle la trouvait trop ceci, pas assez cela, elle était trop spéciale aux yeux de la jeune Serdaigle. Rebecca était réputée pour son sans-gêne et son côté rebelle, mais elle faisait pâle figure à côté de la Demoiselle de Gryffondor. Callista empêchait les autres de vivre, régnant sans pitié sur les petits qui la suivaient sans broncher, trop impressionnés pour dire quoi que ce soit. N'empêche, les grands n'osaient pas plus l'ouvrir devant Callista, préférant battre en retraite plutôt que d'affronter la Tornade rousse, nommée ainsi à tort ou à raison. Mais pas Evangeline. Elle n'allait pas se laisser faire par elle. Surtout pas par elle. Miss Lordryu n'a qu'à descendre de son fichu piédestal, aussi. Après tout, Evangeline pouvait aussi laisser faire. Ca fera d'autant plus mal quand Callista se cassera la figure toute seule. Elle lui lança un nouveau regard noir dans la glace, puis continua à mâchouiller son chewing-gum, de manière presque mécanique. Elle aurait bien aimé d'un waddiwasi l'envoyer dans la belle chevelure de sa camarade Gryffonne, mais Evangeline préférait continuer à le mâcher plutôt que de le gâcher pour ça. C'était peut être beaucoup plus pacifique (et beaucoup plus marrant) que de lui mettre son poing dans la figure, non? Même. Evangeline n'était pas forgée pour la bagarre, donc mieux valait laisser les choses couler dans le bon sens.

Von ne va pas apprécier que tu vieillisses avant l'âge? Gné? Evangeline arqua un sourcil, puis elle se rongea l'ongle de son index droit. Voir Evy se ronger les ongles était signe qu'elle réfléchissait, à ce qu'elle pourrait bien balancer comme réplique acide à Callista. Elle mâcha à nouveau son chewing-gum, songeuse, puis elle jeta un nouveau coup d'oeil à son reflet, en replaçant une mèche de cheveux rebelle, cette fichue mèche qui lui tombait toujours devant le visage. La jolie Serdaigle fit une nouvelle bulle, ayant conscience qu'elle avait peut être l'air stupide à ruminer ainsi, mais elle se contenta de hausser les épaules, avant de répliquer.

Von? Tu veux parler d'Ulrich? Oh...Je vois. Non, en fait je ne vois pas ce qu'il vient faire dans la discussion.

Nouveau sourire narquois, nouvelle bulle, nouvelle séance de mastiquage. Dans une heure, le chewing-gum n'aurait plus de goût, mais qu'importe, elle mastiquait juste par habitude. Ulrich, parfois, lui disait qu'elle était énervante à toujours mastiquer, sans cesse. Nouveau regard noir à Callista. Elle termina de se recoiffer, puis elle rangea tout son barda.

Tu sais Callista; oser espérer atteindre quelqu'un en se servant d'un de ses proches -ou l'opinion que se fait l'un de ses proches à ta cible- c'est la méthode de prédilection des faibles et des nuls. Ca te convient parfaitement.

Evangeline lui adressa un nouveau sourire moqueur, mais faussé par son regard noir. Pas de doute, si Evangeline avait eu des revolvers à la place des yeux, l'autre serait morte depuis bien longtemps, abattue d'une balle entre les deux yeux. Mais à ce qu'on sache, fusiller quelqu'un du regard n'a jamais tué personne, et c'est sans grande conviction qu'Evangeline continua à fusiller Callista du regard, sachant pertinemment qu'elle n'en ferait pas grand chose. Mais considérons que ceci était juste pour la forme.

_________________
Why? The eternal question.

R.&E.&F. forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info
Callista Lordryu
Callie
Callie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 28
Localisation : Perchée, dans un arbre, sur un toit, un mur...
Date d'inscription : 06/02/2008

Chroniques
Amour: Moi
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Petite Pause   Ven 27 Juin - 14:25

Evangeline était une vraie petite fleur. Belle, intéressante, fragile et incapable de se protéger. Tout au plus se fermait elle un peu quand venait la nuit. Et vous savez ce qui arrive à la plupart des petites fleurs ? Elles se font écrasées par un passant, recouvrir de terre ou de bouse, manger voire dans le meilleur des cas cueillir pour faner quelques jours plus tard. Callie ne donnait pas deux ans à Evy. Soit elle serait cueillie par son insupportable petit copain, Oliver Von Twist et se fânerait dans une vie banale, conjugale et probablement sans trop de remous (Von n'était pas un sale type. Il était juste prétentieux, arrogant, froid, et bien trop parfait pour être réel), soit elle se ferait écraser. Les temps étaient durs, la guerre était déclarée. Les soldats allant au front ne prêtent jamais attention aux belles fleurs.

Un coup d'oeil à son adversaire du jour lui prouva une nouvelle fois la fragilité de ce genre de végétal. Evy Jolie tremblait, serrait les poings, soupirait. Toute son humeur se voyait sur son visage et son corps. Son coeur était comme explosé dans une vitrine avec un petit panneau "point faible, tapez ici". C'en était presque pas drôle. Presque. Et puis Callie n'était pas désagréable pour être drôle, elle l'était pour tout un tas de raisons particulières qu'elle se refusait à dévoiler. Et puis regardez le résultat. Evy tremblait, Callie souriait. Laquelle des deux était la plus vulnérable ? Je vous laisse faire l'équation par vous même. Soudain la préfète en chef se retourna sèchement. Touché coulé Evy Jolie ? Mmh oui il semblerait d'après ta remarque.


"Pas mal, la prochaine fois pense à baisser la tête et à mieux cacher le mouvement de genou"

Elle pensait l'avoir à l'ironie ? Bah, elle n'était pas aussi bête, il en fallait plus pour la faire taire. Callie se fichait d'avoir mauvaise réputation. Au contraire, on la craignait, on la laissait tranquille, voire même on lui obéissait pour les plus crétins d'entre eux. Elle n'était pas tentée de s'attacher à qui que ce soit. Elle restait libre, ne mettant qu'elle en danger par ses convictions. Elle n'était pas de ces filles qui croient pouvoir tout surmonter grâce à l'amitié. Le monde dans lequel ils vivaient ne laissait plus de place à ce genre de guimauve.

"En tout cas, merci de ta leçon, je comprends maintenant pourquoi tu te maquille les deux yeux. Un seul ca ne te va vraiment pas."

Et la voila repartie dans son maquillage. Quelle perte de temps et d'énergie que de se maquiller ! On était comme on était, point barre. En plus Evy était jolie naturellement, lorsqu'elle ne mâchonnait pas sa gomme comme une vache obèse. C'était de l'argent et du temps fichu en l'air. Le temps pouvait se gaspiller, on en avait trois fois trop mais l'argent était une denrée précieuse. Quelque chose de difficile à gagner qui pouvait améliorer la vie de centaines de gens rien qu'en Angleterre. Bref. Pas de politique Callie. Pas de pensées non ortodoxes ! Tu es en terre ennemie souvient toi. Evy est peut-être trop conne pour être Legilimens mais il y en a surement dans le lot qui sont un tout petit peu plus menaçants. Hum. Donc. Evy était idiote. Superficielle, légère, idéaliste, pleine de préjugés. Comme les autres elle était incapable de voir ce qui se passait sous son nez. Le silence s'installa un moment, durant lequel Evy continuait à se peindre la figure la bouche ouverte. Pourquoi les filles n'arrivaient-elles pas à se maquiller la bouche fermée ? Il y a un rituel secret pour se passer du mascara ou quoi ? Stupides.

Finalement et un ongle plus tard, la bataille reprit. Autant la premiere phrase de réponse était très bonne, autant la seconde fit éclater de rire la jeune préfète. Ce genre de réplique ! Merlin ! On avait pas fait aussi naif depuis le regretté et inconnu Dumbledore.


"Alala Evy Jolie. Si tu n'existais pas il faudrait t'inventer tu sais."

Il prit quelques secondes pour calmer son fou-rire et reprit avec son aplomb et sa franchise habituels.

"Le fait est que ça marche. Celui qui refuse une arme parce qu'il a peur du regard des autres est un imbécile. Si tu veux que j'arrête, tu n'as cas arrêter de réagir."

Elle était devenue très calme. Evy la fusillait du regard et prendrait surement ce qu'elle disait plus pour une moquerie que pour un conseil mais c'était tant pis pour elle. Les proches rendaient faibles, manipulable. Quelqu'un qui s'attachait autant ne pouvait être une personne de confiance car des que son petit monde serait menacé, elle serait prête à tout, même à trahir. Ne pas avoir de proches était la seule solution. La seule que Callie aie trouvé en tout cas. Certes on souffrait un peu de la solitude mais finalement on arrivait à s'y faire. Et puis au moins on était seul a souffrir. Personne pour payer les frais de nos engagement. Oui, être seul était bien mieux. Il lui fallait oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Taylor
*Préfète en Chef*

*Préfète en Chef*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 266
Age : 28
Localisation : Dans un pays où la liberté existe encore.
Date d'inscription : 31/12/2007

Chroniques
Amour: Ulrich Von Einhauer
Relations:
Moral:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Petite Pause   Dim 29 Juin - 16:51

[désolée, je clôture le topic x) ]

Si Evy détestait bien une certaine classe de la population, c'était bien ceux qui se croyaient au dessus de tout et de tout le monde. C'était peut être la raison principale qu'Evy avait justifié de ne pas adresser la parole à Ulrich avant sa cinquième année, bien qu'étant dans la même classe jusqu'alors. Au départ, elle voyait bien que l'Allemand était un type imbu de lui même, avec des faux airs de petit-chef, préférant que tout ne se déroule comme lui l'a prévu. Mais comment ils en sont arrivés à ce qu'ils étaient à présent? Un coup de foudre à retardement, dirons nous. Ouais, c'était ça. Il n'avait pas d'explication plus précise sur cela. D'ailleurs, qui a dit que ça avait besoin d'explication? Quel rapport avec Callista, alors? Lordryu était une de ces filles imbues d'elles mêmes, bourrées de préjugés et tellement bouffies d'orgueuil qu'elles en rabaissent les trois quarts de la population du château. Arf. Mais Evy faisait confiance au destin pour s'occuper d'elle. Tôt ou tard, elle tombera de son piédestal et elle se fera mal. Si mal qu'elle en apprendra l'humilité, en admettant qu'elle en ait une vague notion. Evangeline se renfrogna, esquissant une moue de ses lèvres vermeilles, tout juste repeintes. Elle avait coincé son chewing-gum en serrant la mâchoire, contrariée. Pour un peu, elle en aurait croisé les bras et elle se serait mise à bouder. Lordryu n'avait peut être pas de maquillage ou d'attitude de pouffe, ,mais elle n'en était pas moins une pimbêche doublée d'une bêcheuse. C'est vrai, quoi! A l'entendre, elle avait tout vu, tout entendu, les autres c'étaient des glandus. Oh, en employant ce dernier terme, j'exagère à peine! A en croire Callista, les trois quarts de la population du château (voire sa totalité, abstraction faite de sa propre personne) étaient des crétins, sans but ni ambition. Ajoutez à cela des hormones en ébullition, des réflexions débiles, un peu de superficialité (on l'est tous un peu, même celui qui renie l'être), et pas mal de préjugés, et vous obtiendrez un cocktail vraiment imbuvable. En fait, c'était elle, en ce moment qui était imbuvable. Elle avait fait l'impasse sur les bonnes manières ou quoi? A en croire son attitude, on pourrait croire que oui. Bref, Evy avait certainement des choses plus intéressantes à faire que de se crêper le chignon avec cette garce. Aller à la bibliothèque, par exemple. Elle était en train de préparer quelque chose de pas mal important et elle avait besoin d'engloutir des dizaines de gros grimoires pour parvenir à ses fins. C'était le prix à payer si on voulait paraître plus intelligent que la normale.

Evy était certes émotive. Elle réagissait au quart de tour, plongeant les deux pieds dans le plat. Ca allait la perdre, un de ces quatre, mais au fond,mieux valait être réactif que de traîner une réputation d'insensible. Entre les deux choix, Evy avait vite tranché, quitte à se faire passer parfois pour une idiote superficielle. Mais Evy s'en voulait parfois d'avoir un coeur gros comme ça, c'était la faiblesse des filles Taylor, le coeur. Annabelle s'était arrangée pour qu'Evangeline et Patricia soient généreuses, parfois trop, et aient toutes les deux un grand coeur. Cela leur a valu en général une bonne opinion d'elles aux yeux des autres, mais d'autres fois, et c'était moins drôles; ça leur avait valu de faire couronner "pigeon de service". Parce que oui, des fois, Evy pouvait être un vrai pigeon, à vouer une confiance aveugle même au plus mauvais, pour peu qu'ils aient exprimé des regrets plus ou moins sincères. Elle croyait à ceux qui jouaient la comédie, elle était une bonne âme à l'écoute des gens, elle ne pouvait haïr trop longtemps une personne, exception faite de Dorian Anderson et de Scarlett Jones. Même si Callista n'était pas d'emblée sur les personnes à détester, elle glissait dangereusement vers la liste noire, et elle risquait d'y rester pour un bon bout de temps, sans qu'Evy daigne vouloir la déloger de là. Et présentément, elle avait une forte envie de lui jeter un vilain sort, pour la voir couverte de furoncles. Même si la jeune Serdaigle avait la tremblotte, elle était capable de se venger, et de se défendre.

Eh bien compte pas sur moi pour réessayer. T'iras trouver d'autres imbéciles pour te lécher les bottes.

La brunette se regarda à nouveau dans le miroir, les joues soudainement devenues blêmes. Ses yeux lançaient des éclairs, et la colère menaçait d'éclater à tout moment. Il y avait une bonne dose de dynamite dans le coin qui n'attendait qu'un coup soit donné dans le détonnateur pour exploser. Les geste d'Evy étaient moins délicats que tout à l'heure, là, elle se recoiffait rageusement, des mèches volaient dans tous les sens, et elle mastiquait son chewing-gum avec plus d'énergie que jamais. Bravo Lordryu, elle avait réussi à lui mettre les nerfs en boule. Elle jeta un regard meurtrier à sa camarade de Gryffondor, estimant qu'elle y avait sa place, bien que Serpentard ça n'aurait pas été mal non plus, elle et Scarlett auraient pu trés bien faire le meilleur duo de chieuses de Poudlard.

En tout cas, je comprends pourquoi t'as pas d'amis. Insupportable comme tu es, ça ne m'étonne vraiment pas. Il faut avoir une sacrée santé pour pouvoir te supporter, perso, je ne t'aurai pas supportée deux jours.

Et vlan. Evy aurait pu trouver une réplique plus cinglante, mais elle n'avait pas envie de dépenser son temps, son énergie et sa salive à essayer de produire une réponse plus convenable, Lordryu ne méritait pas qu'elle lui consacre du temps, et d'ailleurs, la préfète des Gryffondorétait en train de lui faire perdre le sien. Heureusement qu'elle avait des amies, elle, et un petit copain. Lordryu pouvait prétendre avoir tout, sauf ça. Et c'était quand même important, car sans amis, c'était bien triste. Une existence solitaire ne pouvait qu'être nourrie par des idées noires, idées noires que personne ne pourrait chasser, faute d'avoir des personnes avec qui rigoler. Evy était certes toujours en train de glousser, de papoter, de se chamailler avec ses copines, mais avec lesdites copines, elles formaient un trio d'inséparables, avec des liens en béton armé difficilement dissociables, et ceux qui se sont acharnés pour voir le trio séparé s'en souviennent encore, faute d'avoir pu atteindre leurs objectifs. Bref, Evy accordait beaucoup d'importance à l'amitié, et ses amies lui servaient non seulement de confidentes, mais aussi de garde-fou, elles étaient là pour s'assurer qu'Evangeline ne pète pas les plombs et fasse n'importe quoi.

Sur ce, chère Callista, bonne journée.

Son "bonne journée" sonnait aussi bien que si elle lui avait souhaité tous les malheurs du monde, en fait, son "bonne journée" manquait cruellement de conviction. Evy remballa toutes ses affaires,tremblante de colère, puis elle s'éloigna, les petits talons de ses chaussures claquant contre le pavé froid. Elle quitta les toilettes des filles en claquant la porte derrière elle.

_________________
Why? The eternal question.

R.&E.&F. forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite Pause   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite Pause
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite pause pour boire
» Petite pause...
» Petite pause avant livraison
» Petite pause au Chaudron Baveur.
» [Terminé] Rien de tel pour se reposer qu'une petite pause sur une île ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Circle: Evil Never Dies :: ||Intérieur du Château|| :: Intérieur du Château :: Quatrième Etage :: Toilettes :: Toilettes des Filles-
Sauter vers: