CalendrierAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cennyd McAyr

Aller en bas 
AuteurMessage
Cennyd McAyr
Professeur
Professeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 278
Age : 40
Date d'inscription : 06/02/2008

Chroniques
Amour: Les femmes - Toutes
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Cennyd McAyr   Jeu 7 Fév - 4:06

Nom complet du personnage: Cennyd John Brian Gynn ap Nudd McAyr

Age: Bientôt la trentaine

Physique :

Cennyd est un garçon plutôt élancé plus semblable au roseau qu'au houx dont il porte le nom. Il fait très attention à son corps et n'a pas un gramme de graisse superflue. Bien que sportif, il n'est pas très baraqué et le sachant ne cherchera que rarement la bagarre.
Maintenant que nous avons sa silhouette, approchons nous un peu. Les cheveux du jeune garçon sont d'un roux profond, plus cuivre que rouge toutefois, fins et laissés un peu longs ce qui lui donne souvent une allure de poète maudit. Comme beaucoup des rouquins, il à une peau très pâle, qui bronze très mal et des yeux clairs. Gris en ce qui le concerne.
Ses yeux sont d'ailleurs ce qui donne de la profondeur à son physique somme toute assez banal. Ils sont petits, en forme de grains de riz et lorsqu'ils vous regardent, semblent vous sonder jusqu'au tréfonds de votre âme. Même lorsqu'il rit, ils ont quelque chose de triste qui complète son côté poétique.
Son visage, enfin est lisse et glabre. S'il est déjà 'un homme', il a la chance de ne pas avoir besoin de se raser souvent. Son front haut et puissant est caché par une frange artistiquement négligée, mais son menton volontaire agrémenté d'une petite fossette suffit à donner de la fermeté à sa physionomie. Ses joues pleines évoquent encore l'enfance mais il suffit de regarder ses yeux et ses fins sourcils pour savoir qu'il n'y a plus rien d'enfantin dans les yeux de ce jeune homme.

Ced est resté très jeune d'aspect. Autant on lui donnait facilement 25 ans lorsqu'il en avait 20, autant maintenant qu'il approche de la trentaine, on lui donne toujours ses 25. Les années semblent passer sur lui sans le toucher mais en fait il n'en est rien. Ses yeux sont moins fatigués qu'avant, ses traits un peu plus sérieux qu'autrefois, plus profonds même s'il garde toujours son allure insolente, impudente et moqueuse.


Caractère :

Cennyd a été élevé dans une famille traditionnelle et aristocratique. Sept ans de Poudlard n'ont pas réussi à lui enlever ce verni que sa mère et son oncle lui ont conféré. Il a tendance à regarder les gens de haut, les juger sur leur apparence, faire attention à la qualité de ce qu'utilisent ses amis, ainsi qu'à leur sang et leur rang. Il peut facilement être méprisant, souvent sans le vouloir d'ailleurs et ne regarde qu'avec dégoût les nés de moldu. Son opinion sur les sangs mêlés n'est guère meilleure mais pour une autre raison.
Sous ce verni imposé se trouve la vraie personnalité de Cennyd. Pour commencer c'est un garçon triste et en colère. Il rêve de venger son père et sa tante et de comprendre ce qui leur est vraiment arrivé. S'il n'est pas du genre à foncer tête baissée, il est persévérant et extrêmement têtu. Lorsqu'il à un but il n'en démord pas et peu lui importent les moyens à utiliser pour y arriver.
Lorsqu'il ne travaille pas à ses sombres rêves de vengeance, c'est un garçon ouvert, rieur, assez poétique mais sans exagérer non plus. Il est fier de son sang et de son nom et assez sensible aux moqueries concernant sa famille. Sinon il est plutôt difficile de lui faire perdre son calme. Plein d'énergie, il ne lit que rarement et seulement pour ses études. Son loisir préféré est le Quidditch et il s'entraîne pour être gardien dans sa maison.
Très riche, il n'a aucune notion de l'argent et de sa valeur. Il partagera volontiers la plupart de ses affaires avec ceux de son entourage qu'il considère comme digne de son intérêt, c'est-à-dire les autres sangs purs et les sangs-mêlés n'ayant aucun parent Moldu vivant.
La vie n'a pas calmé l'adolescent volage qu'il était. Peu fidèle en amour (mais beaucoup en amitié), il ne se soucie ni de l'âge, ni du rang, ni de l'état matrimonial de sa proie. Et lorsque quelque chose l'empeche de faire ce qu'il veut, il jouera avec jusqu'à l'extrême limite. Il a du charme, il le sait, il aime ça et compte bien en profiter un maximum. Il parait que les relations avec les élèves sont interdites. Mais rien n'empêche de s'amuser un peu n'est-ce pas mesdemoiselles ?


Portrait Moral :

Cennyd n'a pas de camps. Ses idées tendent vers le Seigneur des Ténèbres mais depuis qu'il a tué son Oncle, il se tient le plus loin possible de la face de Serpent. Et puis le Gynn ap Nudd ne s'agenouille pas. Question de principe.
Il fut même un temps où Cennyd fut Auror, travaillant au ministère juste avant que le Mage Noir ne remette tout en ordre. Il n'a jamais aimé les moldus, n'aimait que les filles sang de bourbes à conditions qu'elles soient belles, intelligentes et jetables, méprisait les sang-mêlé(e)s et ne tiens vraiment compte que des Sang Purs. Mais tant que ses terres sont gérées et qu'il peut s'amuser, il se moque bien de qui a le pouvoir. Il pense que les choses sont bien plus simple maintenant que l'on à plus à se cacher derrière des faux semblants et est tout à fait prêt à éduquer la nouvelle génération pour qu'elle devienne de bon sujets de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Tant que lui n'a pas à LE cotoyer, c'est cool.

Quand aux croyances du jeune homme, il ne croit qu'en trois choses. La vengeance, les Sang Purs, et les femmes. La première est assouvie depuis quelques années déjà quoiqu'il ai quelque doutes concernant la mort de sa femme. La seconde est son crédo, et la troisieme est une faim qui ne sera jamais repue. Amen.


Histoire personnelle :

Cennyd est né au manoir Gynn ap Nudd. Fils de l'héritier des terres et d'une demoiselle de sang pur, il eut un début de vie assez enviable. Il était choyé, gâté, surprotégé par ses deux parents (qui à défaut de s'aimer, s'appréciaient assez pour s'entendre sur son éducation et sur la plupart des choses importantes de la vie), par son grand-père, sa grand-mère et même son oncle Réal et sa tante Jane qui étaient très proche de ses parents.
Cinq années de bonheur total qui, même s'il ne s'en souvient presque plus, ont laissé dans le cœur de l'enfant l'envie de retrouver ce temps maintenant enfui. Tante Jane fut la première à mourir. Malgré son jeune âge, Cennyd a enregistré l'annonce de cette nouvelle avec tant de précision qu'il a l'impression de la revivre dès qu'il fait des cauchemars. C'était le soir mais il n'était pas tard puisqu'on venait de lui ordonner de se coucher. Cennyd protestait encore (pour la forme, il était fatigué quand même) lorsqu'Oncle Réal arriva au manoir, paniqué. Tante Jane avait disparut. La maison fut sans dessus dessous pendant presque deux jours. Les grands entraient, sortaient, pleuraient, criaient, et personne ne faisait attention à lui. Jusqu'au jour où son corps fut retrouvé. C'est habillé de noir que le petit garçon fit ses adieux à sa tante dans le mausolée familial. Oncle Réal vint s'installer près de sa sœur car il ne supportait plus la vue du manoir de sa famille à lui pour le moment. Le père de Cennyd était un homme froid qui pouvait être très mesquin et perfide envers ses ennemis et principalement envers ce frère (oncle de Cennyd) inconnu nommé Cadfael, mais qui avait beaucoup de sympathie pour son beau frère et partageait des liens très fort avec sa sœur. La mort de cette dernière resserra les liens entre les deux hommes et on les voyait rarement l'un sans l'autre. Mais la malédiction n'en avait pas fini avec leur famille. John William, comme on l'appelait pour le différencier de son père, disparu à son tour. Ce départ fut aussi silencieux que celle de Jane avait été bruyante. On ne s'attendait pas à le trouver vivant. On ne se trompa pas. Le père de Cennyd fut retrouvé mort dans les jours qui suivirent.
Mais le petit garçon n'eut pas le temps de pleurer un père qu'il aimait. Paniquée par la perte de cet homme qui la protégeait, Placidia convainquit son frère Réal de retourner dans le manoir de ses parents et sans faire ni une ni deux, les McAyr laissèrent les Stark à leur sort et leur malédiction. La nouvelle de la mort de John et Aidlin ne surprit personne sauf le petit garçon qui pour la troisième fois de l'année, dut faire le deuil d'un proche.
Ces évènements terribles plongèrent le garçonnet dans une déprime dont il ne sortit jamais vraiment. Il cessa de rire et fit de nombreux cauchemars. Timoré, il se mettait à paniquer dès qu'il perdait sa mère de vue plus d'une heure et on finit par les faire dormir tous deux dans la même chambre.

Petit à petit le sourire revint dans la maisonnée. Choyée par Réal et sa mère, protégé par ses grands parents, le garçonnet se remit à jouer, à faire des caprices et à profiter de l'attention de tous. S'il faisait toujours des cauchemars, au moins ses périodes de veille étaient plus tranquilles.
Comme beaucoup de petits garçons, sa première manifestation de magie eut lieu un jour ou il était en colère. Il avait sept ans et son chaton de l'époque avait eu la bonne idée de grimper dans un arbre et de refuser d'en descendre. Au bout d'une bonne heure à essayer de parlementer, Cennyd se fâcha tout rouge et la branche sur laquelle se pavanait le félin se retrouva par terre, en petits morceaux de moins de quelques centimètres. Il fut évidemment félicité par les siens et sa mère, rassurée sur l'avenir de son fils, se mit à lui parler de Poudlard.

Comme pour beaucoup d'enfants, la première visite sur le chemin de traverse fut merveilleuse. Sa baguette se trouva faire 30 centimètres de long, en bois de houx (comme son prénom) avec deux cheveux de vélane. Elle était puissante, très puissante.

Il s'adapta bien à Poudlard malgré des cauchemars plus fréquent maintenant qu'il était loin des siens, se passionna pour le Quidditch tout en restant travailleur et ambitieux. Il eut de très bons résultats à ses buses sauf en astronomie et étude des runes. La divination lui posait également problème mais une fois qu'il eu comprit le fonctionnement de Trelawney il ne lui fut pas difficile d'avoir de bon résultats. Après tout, il s'en fichait pas mal, l'important était de devenir auror et d'enquêter sur la mort de son père, de sa tante et de ses grands-parents. Rien ne l'en empêcherait. Jamais.

Les années passèrent. Cennyd apprit à faire tomber toutes les filles qui croisaient son regard. Bien peu surent résister à ses manières enjeôleuses et il prenait de plus en plus d'assurance. Il devint également capitaine de l'équipe de Quidditch des Serpentards. Ses ASPICs se passèrent très bien avec plusieurs Optimal en Potion, Divination, Métamorphose et Sortilèges. Il entra ensuite au ministère en tant qu'Auror apprentit et y passa un an avant que le Seigneur des Ténèbres prenne le pouvoir.
Les choses devinrent alors assez compliquées et le ministère se partagea entre pro-mangemorts et pro-phénix. Cennyd, lui , cherchait son Oncle, devenu un mangemort assez réputé et un des plus proche lieutenant du Mage Noir. Ils finirent pas se retrouver face à face, en Ecosse, devant le manoir familial. Le duel dura peu, Cadfael ayant décidé de ne pas se défendre puisque son rôle était terminé. Ced regarda avec mépris le Sang Mêlé qu'il jugeait responsable de la mort des siens et n'hésita qu'une seconde avant de le tuer. Il n'avait pas 20 ans.

Ce fut le seul meurtre de Cennyd. Grâce au testament de Cad, le jeune homme hérita du titre et du manoir Gynn ap Nudd. Sa mère et le frère de celle-ci lui donnèrent les terres maternelles à condition qu'ils puissent y habiter et les gérer en son nom. C'est ainsi qu'il devint une des grande fortune d'Ecosse. Il se maria alors avec une sang pur d'irlande, Siofra Beibhinn (Siofra = petit elfe, Beibhinn = Douce Femme) qu'il n'aimait pas mais qui était assez jolie pour attirer son attention avec ses cheveux blonds et ses grands yeux noirs.
Ce qui ne l'empêcha pas de la tromper à droite à gauche, depuis leur retour de lune de miel jusqu'à sa mort en couches il y a deux mois environs.

N'ayant toujours pas d'enfant (Siofra s'étant révélée incapable de mener une grossesse à terme et lui faisant très attention à ne pas avoir de bâtards), plus d'épouse et des affaires qui roulaient toutes seuls, Cennyd décida qu'il était temps de se trouver une profession lui permettant de rencontrer du monde, connaître des familles de sang pur et de continuer à ne pas attirer l'attention de ceux qui voudraient venger la mort de son trop populaire ennemi.
Irina ayant été l'un de ses flirts les plus longs et les plus agréable, il compte sur elle pour adoucir la haine que lui porte la directrice, Majandra et lui permettre de revenir à Poudlard. En tant que professeur cette fois.


Baguette Magique : 30 cm, bois de Houx, deux cheveux de vélane. C'est une baguette très douce mais d'une puissance insoupçonnée. Comme son propriétaire, on se demande souvent si elle ne se moque pas de vous.

Animal :
Chez lui 3 hiboux/chouettes, une meute de setter irlandais de tous âges et un serpent dans une serre.
A Poudlard il a son hibou personnel, un grand duc ambre, nommé Ryan


Avatar : Deviantart travaillé par Heryn-Amlug de From Hell

Code : Okay Evangeline


Dernière édition par Cennyd McAyr le Mar 24 Juin - 14:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cennyd McAyr
Professeur
Professeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 278
Age : 40
Date d'inscription : 06/02/2008

Chroniques
Amour: Les femmes - Toutes
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Cennyd McAyr   Ven 8 Fév - 16:34

Exemple de RPG :

"Tu n'y es pas du tout Beauté, c'est un cercle du poignet, puis un autre plus grand, concentrique au premier. Ensuite tu les barre en diagonale, d'abord de droite à gauche puis de gauche à droite. Enfin seulement tu prononce la formule. Attend je vais te montrer."

Sans attendre le begaiement de réponse de la jeune fille, Cennyd se glissa derrière elle et lui prit le poignet. Il en profitait pour laisser insidieusement son souffle se frayer un chemin dans le cou de sa victime. Elle était presque prête. Ses métamorphoses étaient toujours aussi catastrophiques mais cela faisait longtemps que sa mère ne s'occupait plus des résultat de sa fille. Au contraire même, lors de leurs... hum... discussions post-cours, elle semblait espérer que la cracmol soit toujours aussi mauvaise.

Mais par Merlin, ce qu'elle était jolie ! Plutôt grande, de courts cheveux châtains bouclés, un visage de madone à faire damner un saint (et donc un démon comme McAyr), un port noble, de grands yeux bleus et liquide et des cils a faire pâlir d'envie une biche. Avec sa propre femme qui était enceinte et ressemblait à une baleine échouée, Cennyd était en manque debeauté. C'était ce qui l'avait convaincu d'aider cette pauvre famille en détresse, cachant son indignation aux yeux de ses congénères Sang ¨Pur mais desespérant de voir leur fille unique (16 ans à peine) lancer un sort convenablement.

Il se souvenait de cette après midi d'Eté lorsque la mère de famille, Istvana, l'avait approché alors qu'il chassait avec sa meute et son faucon. Elle avait une robe d'un bleu profond qui mettait en valeur ses cheveux nuit et ses yeux clairs. Ainsi qu'un décolleté très tentant. Cennyd avait sourit en comprenant que sa réputation l'avait précédé. Toutefois la réputation mentait sur un point. Si la promesse d'une conquête le tentait toujours, ce n'était jamais uniquement pour cette raison qu'il acceptant de rendre service.
Istvana avait promis tout ce qu'il avait demandé, il tenait entre ses mains un secret qui, bien utilisé, pourrait désarmer quelques recherches inopportunes. Sans compter qu'il avait rendu cocu l'ancien amant de sa mère ce qui en soit n'était pas à dédaigner. Placidia, dans son château d"Ecosse, restait faible et influençable. Il était interdit aux salops de leur espèce de s'approcher de la placide dame. Sa mère était une vierge sacrée. La seule femme qu'il ai jamais vraiment aimée. Pas touche !

L'adolescente frémit, trembla, sujette à un malaise dont elle ne comprenait pas la cause. Tout en guidant le poignet de sa victime d'une main experte, Cennyd l'avait attrapée par la taille et la serrait de prêt. Ils restèrent ainsi quelques temps alors qu'il continuait à l'agacer, puis il se pencha vers elle et murmura à son oreille :


"Le cours est terminé Mademoiselle..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Taylor
*Préfète en Chef*

*Préfète en Chef*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 266
Age : 28
Localisation : Dans un pays où la liberté existe encore.
Date d'inscription : 31/12/2007

Chroniques
Amour: Ulrich Von Einhauer
Relations:
Moral:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Cennyd McAyr   Sam 9 Fév - 16:19

Salut!

Tout est bon, tu peux commencer à jouer ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cennyd McAyr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cennyd McAyr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Circle: Evil Never Dies :: Accueil du RPG :: News & vie du forum :: Who Are You? :: Autres personnages :: Fiches validées :: Personnel de Poudlard-
Sauter vers: